Pierre Drieu La Rochelle

http://www.centrostudilaruna.it/wp-content/drieu-la-rochelle.jpgDe mon temps, déclara la Baronne en guise de diversion, il y avait encore quelques hommes. Ils m’ont aimée ; mais ils ont été tués à la guerre. Maintenant il n’y a que des pédérastes (excusez-moi, rigola-t-elle en se tournant vers le thomiste et le communiste), des drogués, des eunuques.”

Pierre Drieu La Rochelle, Le souper de réveillon. 1936

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *